Des étudiant.e.s de la licence pro ABCD sollicités pour aider des agriculteurs.trices

Fin 2020, le Pôle Bio Massif Central et l’INRAE sollicitaient des étudiant.e.s de la licence pro ABCD (Agriculture Biologique Conseil et Développement) pour un projet tuteuré autour de la gestion des connaissances.

Aider les agriculteurs.trices dans leur recherche de solutions

Ce projet tuteuré s’inscrit dans le cadre du développement d’un module d’appui aux collectifs d’agriculteurs à partir de la boîte à outils Agri-Savoir. Développé par le Pôle Bio Massif Central, ce module vise à accompagner des collectifs d’agriculteurs.trices dans leur recherche de solutions en agriculture biologique pour leurs fermes. Pour cela, il mobilise des outils basés sur la gestion des connaissances pour répondre à diverses questions : de quelles connaissances ai-je besoin ? Quelles connaissances sont à disposition ? Comment les mobiliser dans ma situation ? Quelles nouvelles connaissances créer ou quelles actions mettre en œuvre et comment pour répondre à mes besoins ?…

Il a été demandé aux cinq étudiant.e.s de proposer une méthodologie simplifiée pour ce module, à partir de l’outil CKF d’Agri-Savoir, afin d’en faciliter l’appropriation et donc l’utilisation avec un collectif d’agriculteurs.trices.

Une rencontre avec des agriculteurs.trices enrichissante

Pour éprouver la méthodologie imaginée, Bio 63 et le collectif d’éleveurs porcins bio que cette structure accompagne ont été sollicités et ont accepté de se prêter au jeu. Ainsi, le 29 mars 2021, l’INRAE, Bio 63 et le Pôle Bio Massif Central ont réuni des agriculteurs.trices à VetAgro Sup et en distanciel. Lors de cette matinée, les étudiant.e.s ont, dans un premier temps, présenté divers concepts liés à la gestion de connaissances. Ils ont également mis en avant l’importance d’une bonne gestion de celles-ci par les animateurs.trices, conseillers.ères agricoles ou agriculteurs.trices eux-mêmes afin de répondre aux mieux aux problématiques existantes sur les fermes.

Dans un second temps, les agriculteurs.trices ont été invité à réfléchir à des thèmes de connaissances (ou thématiques) propres à leur filière – l’élevage de porcs bio en zone de montagne – et à identifier parmi ces thèmes les cinq qui sont pour eux, aujourd’hui, les plus problématiques (réglementation, technique d’élevage, etc.).

Dans un troisième temps, les échanges entre agriculteurs, animateurs et étudiants ont permis d’identifier de premières pistes d’action à même de lever les points de blocage identifiés. Il a par exemple été proposé de créer des fiches présentant de manière concise et simplifiée les principales contraintes réglementaires pour ces élevages, ou encore de réaliser des tutoriels vidéo pour démystifier certains aspects techniques de l’élevage porcin biologique.

Cette matinée donnera lieu à de futurs échanges afin  d’affiner, voire de retravailler avec d’autres éleveurs porcins du territoire, les thématiques critiques pour ces producteurs et les pistes d’action à mettre en œuvre pour leur apporter un appui pertinent (appui à l’identification ou à la création de ressources techniques par exemple).